Bulles de Zinc

« Requiem pour un smartphone »

Du 10 au 22 janvier 2022

Théâtre

« Requiem pour un smartphone » est une trilogie sur les conséquences de la sur-numérisation de nos sociétés. Une ode à la nature qui oscille entre rage, tendresse et poésie. 
Autour d’un smartphone, gravitent trois personnages. Chacun va délivrer son récit de vie, celui qui le lie à cet objet : depuis l’esclavage dans les mines du Congo jusqu’à l’amour inconsidéré d’un homme pour une jeune femme pleine de colère.
# Carte Noire le 20 janvier
Crédit : Bulles de Zinc

Cie Acidu

Du 27 septembre au 1er octobre 2021

Contes et Marionnettes

« Salim le cocher et le conteur de la nuit »

Une nuit, une vieille fée annonce à Salim son départ en retraite et qu’il ne lui reste que 23 mots avant de devenir muet. Mais si dans les 3 mois il reçoit 7 cadeaux précieux, une jeune fée viendra la remplacer et il pourra raconter à sa guise. Salim a sept amis qui vont lui offrir une part de leur histoire afin de le sauver du mutisme. Dans un lieu détruit par les bombardements, un groupe de personnes vont faire revivre le temps d’une nuit le souvenir de Salim le cocher et de ses amis.

lien vers le site web de la cie

Le Détachement International du Muerto Coco

du 5 au 15 octobre 2021

Danse

Ca démarre comme une enquête naïve : de quoi parle-t-on quand on dit le mot « virilité » ? Tu peux me le dire, toi ?
Pendant plus d’un an, Maxime Potard part à la rencontre de personnes croisées au hasard des rues ou invitées à échanger sur le sujet. De ces paroles, il tente de tirer le fil d’une écriture du réel, qui mêle expériences personnelles, autofiction et paroles d’inconnu.e.s. 
Il propose un poème qui se fabrique comme une pensée en mouvement. Un poème qui se dit et qui se danse. En costard ou en culottes en dentelles (pour hommes, bien sûr).
Sur un canapé posé au milieu des gens.
C’est une comédie musicale, enfin, chantée par une mystérieuse créature. Et si l’envie nous en prend, peut-être finira-t-on tous par danser ?
Dans le cadre de cette résidence d’écriture à Animakt, le Muerto Coco mènera des ateliers auprès de personnes détenues à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis afin de collecter leurs paroles autour de la question de la virilité.

lien vers le site web de la cie

Le Théâtre du Revenant

Du 4 au 15 octobre 2021

Théâtre de rue

L’invendue

L’invendeur, c’est l’histoire d’un colporteur qui sillonne le pays par monts et par vaux, de villes en villages, pour vendre sa merveilleuse camelote aux passants. À bord de son échoppe ambulante, son véhicule publicitaire farfelu, pétaradant et bariolé, il attire l’attention et rameute la foule. Il expose dans ses vitrines et ses présentoirs des quantités d’objets improbables, inutiles, incompréhensibles et magiques. À première vue ces bibelots n’ont aucune valeur, certains semblent même bons pour la casse, cependant chacun d’entre eux renferment une histoire, un souvenir extraordinaire qui ne demandent qu’à être partagé.

lien vers le site web de la cie

Fabrizio Solinas

du 25 octobre au 5 novembre 2021

Cirque

Human Nature

Si les mannequins avaient une façon différente de marcher pour montrer les vêtements, à quoi ressembleraient les défilés de mode ? 
Si les loups-garous existaient vraiment, comment s’intègreraient-ils dans la société ?
Si vous portiez une imitation exacte de votre corps nu, auriez-vous encore à vous habiller ou pourriez-vous vous considérer habillé.e ?

lien vers le site web de la Cie